Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/08/2017

Député soumis !

Le journal Nord-Éclair, dans son édition du 16 août dernier, revient sur le 50è anniversaire d'auchan Roncq et le cadeau offert - un hippopotame en cristal - par le Député Ledoux au multi-millionnaire Mulliez.

Cet épisode illustre d'une manière crue l'inféodation du pouvoir politique au pouvoir de l'argent, particulièrement vivace dans le versant Nord-Est de la métropole lilloise entre les Mulliez et les maires des communes.

A mon sens, si cadeau il devait y avoir, c'est plutôt aux salariéEs du groupe auchan qui ont fait tourner l'économie du territoire et non au patron de l'empire capitaliste qui n'a fait que s'enrichir personnellement, en asséchant sans scrupules de leurs commerces et de leur vie les centre-villes alentour.

Nord Eclair - 16 VIII '17 - 50 ans Auchan.jpg

Mais devait-il y avoir un cadeau ? Faut-il saluer un modèle économique qui détruit l'emploi (un commerce de proximité emploie près de 3 fois plus de salariéEs qu'un hyper), qui artificialise les terres, notamment humides, au risque de créer des inondations, qui siphonne les poches des consommatRICEeurs, qui institutionnalise les déchets (10 kg de nourriture jetés encore emballés en moyenne par français et par an sans compter les emballages inutiles) et qui rend incontournable l'utilisation de la voiture individuelle ? Sans compter les dépenses induites, à la charge des collectivités, construction des accès routiers, organisation du collectage des déchets, pollution de l'air et de l'eau....

 « avec tout ce que j’ai payé comme taxes, la ville pourra la prochaine fois m’en offrir un en or » G.Mulliez

Non, monsieur Mulliez, ce n'est pas en or qu'aurait du être l'hippopotame que vous a offert le Député, mais en déchet. D'une part parce que votre commerce n'a de cesse que d'en produire un maximum, et d'autres part, parce que les impôts et taxes dont vous parlez, vous ne les payez pas en France, mais en Belgique ou au Luxembourg.

Écrire un commentaire